Mots-clefs

, ,

Les liens entre le Tarot et les lettres hébraïques est étroit, et de nombreux ésotéristes en ont étudié les multiples correspondances. La première de toutes étant le nombre 22 , autant de lettres que d’arcanes.

J’utilise régulièrement le Tarot des Lettres Hébraïques de Marie Elia, pour un tirage ponctuel. Le petit livret qui accompagne le jeu délivre l’enseignement propre à chaque lettre, lequel « ne s’adresse pas à notre intellect pour en élargir l’érudition mais directement à notre cœur. Il est avant tout de nature vibratoire ».

Les lettres hébraïques offrent un support de méditation d’une grande puissance, si bien qu’une seule lettre-lame suffit lors du tirage.

Kaph

KAPH, le Corps de Résurrection

Au cœur du labyrinthe du psychisme humain et des pulsions du corps est un temple secret, qui abrite une incroyable puissance de résurrection. En Kaph résident les mystères de la matière. Elle régit les forces atomiques, magnétiques, électriques, et bien plus subtiles encore. Son pouvoir guérisseur est immense. Son action demande la volonté de secouer l’inertie sous toutes ses formes. (…) Lorsque Kaph apparaît dans un tirage, elle nous indique qu’une action est nécessaire sur le plan matériel. Il faut peut-être canaliser une énergie de colère dans une direction constructive à l’écoute de l’âme (…) elle nous mène enfin à la conscience que le corps est un temple sacré, et nous ouvre le chemin pour nous permettre de le comprendre et de l’aimer.

« Ne laisse pas le mouvement de vie s’engourdir en toi. Ne te décourage pas. la sortie du labyrinthe se situe au centre de ton être. là est le secret ».

Publicités