Étiquettes

, , , , , , , ,

c1

Mulhadara Chakra est le premier des 7 principaux chakras. On le retrouve aussi sous le nom de chakra-racine, chakra de base, ou centre coccygien. Sa localisation interne se situe entre l’anus et le périnée, en externe à la jonction du coccyx et du sacrum. Il est associé à la couleur rouge et à l’élément Terre, au sens de l’odorat, ainsi qu’aux éléments lourds du corps tels les jambes et les pieds, les dents, et les os. Ainsi en relation avec notre charpente, il va en confirmer la solidité, et sa capacité à se verticaliser rappelle l’arbre de vie et ses racines présents dans de nombreuses traditions.

En s’ouvrant vers le bas, ce chakra nous relie au monde matériel. C’est à travers lui que va se développer notre rapport à la survie physique, à la nourriture, à l’argent, ainsi que notre sentiment de sécurité. Il permet à la fois l’ancrage et l’appui propice au jaillissement des énergies.

À partir de ces constatations, on peut regrouper les 22 lames du Tarot en trois groupes distincts : le premier concerne les lames qui entretiennent un rapport énergétique puissant et harmonieux avec le chakra de la base, le deuxième regroupe les arcanes avec lesquels son équilibre sera préservé sans toutefois le stimuler, et le troisième au contraire indiquera un manque sérieux de bases stables ou des blocages importants.

Commençons donc par un tour d’horizon du premier groupe.

Le Bateleur : La symbolique du chiffre 1 associée aux pieds en équerre bien ancrés au sol du jeune homme illustrent un contact rassurant et solide à la terre dont il peut capter toutes les énergies pour l’aider à s’élancer vers la connaissance et la sagesse. En outre, ses deux pieds semblent venir compléter ceux de la table sur laquelle sont posés les outils : elle n’en compte que trois, et le Bateleur vient ainsi parfaire un équilibre qui sans son soutien aurait pu être précaire. Il fait pour ainsi dire « corps » avec la matière.  Remarquez enfin que la table elle-même semble reposer sur la zone pelvienne – celle du chakra qui nous intéresse – comme pour insister sur l’importance de prendre appui sur cette énergie vitale en devenir, « materia prima » à partir de laquelle nous allons pouvoir déployer tout notre potentiel.

1bateleur

L’Empereur : symboliquement rattaché au carré ou à la croix, le chiffre 4 quant à lui est l’expression même de la stabilité et de l’ancrage dans la matière. Par son jeu de jambes très explicite, L’Empereur nous invite à garder les pieds sur terre et à prendre fermement appui sur les choses concrètes avant toute décision. En régnant sur le monde matériel, sur la sensation et le palpable, son pragmatisme lui permet de garder la maîtrise de son territoire quelles que soient les circonstances.

4empereur

L’Hermite : Fortement marqué par la planète Saturne, l’Hermite, vieil homme sage et solitaire, avance très lentement sur un sol dont il veut être certain, cheminant pas à pas, poursuivant avec persévérance et discrétion une quête de connaissance aussi ancienne que lui. Il éclaire sa progression méticuleuse de sa lanterne et ressent pour cela le besoin d’être sécurisé par des structures solides. Il tâte le terrain de son bâton, lequel lui permet d’entrer en contact avec le monde souterrain et les forces telluriques. Ses appuis sont fermes car ils sont ceux des forces de la Nature dont il se nourrit inlassablement.

hermite

La Force : Numérologiquement plantée au beau milieu du Tarot, la 11ème lame délivre un message fort de stabilité et d’autoréférence. Elle représente l’axe intérieur qui permet de nous relier à la Terre (son pied est d’ailleurs bien mis en évidence) et au Ciel (son chapeau en forme de lemniscate) par la maîtrise des pulsions animales représentées par le Lion. Regardez-bien d’ailleurs à quel endroit l’animal vient poser sa tête …

force

L’Arcane sans Nom : peut-être l’une des lames les plus puissantes en lien avec ce premier chakra. Le squelette fait évidemment référence à tout ce qui touche notre ossature et notre structure profonde. Arcane de l’identité, il nous exhorte à nous relier à l’essentiel de notre être ; la terre noire qu’elle laboure en est l’indéniable terreau.

Sans_nom

Je reviens très vite pour la suite avec les détails sur les 2ème et 3ème groupes … Je me rends compte que ce travail de correspondances est plus long et plus prenant que prévu, mais il a l’avantage de me faire explorer en profondeur cette question qui me taraude depuis de longs mois !

Publicités