Mots-clefs

, , , , , ,

La rentrée approche, et l’heure est venue ici aussi de se remettre au travail.

Je vous propose aujourd’hui une petite « étude de cas » à partir d’un tirage effectué en séance individuelle la semaine dernière avec C., 50 ans, qui est venue me consulter pour une question d’ordre sentimental et affectif. La consultante a rencontré il y a trois mois un homme, bien sous tous rapports, gentil et respectueux, mais pour lequel elle ne ressent rien de très exaltant … Elle me dit qu’elle ne trouve pas ça très « normal », mais que peut-être c’est une question temps ? … Très rapidement elle ajoute d’elle-même que si des sentiments profonds ne sont pas présents dès le début d’une relation, il y peu de chances qu’ils apparaissent comme par magie un beau matin. Après un entretien préalable, je finis par lui dire que son cœur sait déjà ce qu’il convient de faire avec cet homme, mais qu’à l’évidence elle a besoin d’une confirmation qui viendrait la conforter dans sa décision de le quitter. Il faut dire que C. est en plein travail sur elle-même justement à ce niveau, c’est à dire apprendre à se faire confiance, à écouter la voix de son âme plutôt que celle du mental et des peurs, bref à s’aligner avec son être profond. Je lui indique que la relation qu’elle est en train de vivre actuellement est sûrement un « test » pour vérifier si elle a intégré ce changement et si elle est enfin prête à se faire confiance.

C’est parti pour le tirage, qui s’effectue en deux parties.

Tout d’abord, après avoir soigneusement mélangé et coupé le jeu de Tarot, je l’invite à sortir les 3 premières cartes du dessus du paquet et à les disposer comme ceci :

1). À gauche : ce qui doit être transformé, ce qui n’a plus lieu d’être.

2). À droite : le résultat de la transformation.

3). L’agent transformateur, ce par quoi elle doit passer pour effectuer la transformation.

Voici les trois cartes tirées par C.

IMG_1711

Tempérance : cette lame indique justement cette tiédeur dans la relation, les sentiments et les ressentis. La consultante se coupe ici de sa véritable intuition en ménageant un espace trop grand à la « raison » qui lui suggère de jouer la sécurité avec un homme certes de valeur, mais qui visiblement ne la fait pas vibrer. À vouloir mettre trop d’eau dans son vin, c’est certain qu’on ne risque pas l’ivresse …

Le Diable est l’épreuve ou tout du moins l’obstacle par lequel elle doit passer pour se transformer. Ici il s’agit d’affronter ses peurs, de les regarder bien en face et de les accueillir pour ce qu’elles sont, et finalement se rendre compte qu’elle ne sont pas si terribles et réussir à leur « tirer la langue » à l’instar du personnage d’ordinaire si effrayant de cet arcane ! Nous passons alors un moment à identifier ces peurs : peur de se retrouver seule à 50 ans et de ne pas réussir à retrouver quelqu’un, peur de se tromper, mais aussi peur de s’ennuyer si elle reste avec lui … Bref, parvenir à considérer ces peurs comme des limitations qui l’empêchent tout simplement d’écouter vraiment sa petite voix intérieure qui elle SAIT ce qu’il convient de faire.

Quant au Chariot, il annonce un nouvel alignement de la consultante avec elle-même, la capacité à suivre sa propre voie, à être en parfaite adéquation avec le chemin qui lui correspond, et à triompher de ses difficultés à être libre. Je me risque même à un peu de « Madame Irmisme« , en lui disant que, sur le plan extérieur, Le Chariot peut aussi annoncer une rencontre avec un autre homme …

Nous passons alors à la deuxième phase du tirage qui consiste à additionner les lames 1 et 2 pour en obtenir une 4ème, les lames 2 et 3 pour en obtenir une 5ème. Ces deux lames indiquent les chemins qu’elle peut emprunter pour atteindre le but suprême de cette transformation, à savoir une 6ème lame que l’on obtient en additionnant les lames 4 et 5. Voici ce que ça donne :

IMG_1707

4). La Force : il est question ici bien sûr de centrage, d’alignement (en parallèle à celui obtenu par Le Chariot), mais aussi de courage et de détermination. Il convient en effet d’avoir la force d’agir, de poser des actes clairs et de s’y tenir.

5). Le Mat : sans commentaires ! Le Mat va son chemin, il ne sait pas où il va mais il y va, libéré de sa peur de l’inconnu et de tous ses conditionnements, il est le SDF du Tarot : Sur De sa Force 😉 !

6). L’Amoureux : le but suprême de l’évolution de C. réside dans sa capacité à s’engager sur son chemin, à faire des choix, à s’ouvrir aux autres, et annonce des relations (ou une prochaine relation) qui correspondra plus étroitement à cette nouvelle conscience d’elle-même.

Voilà, j’espère que cet exemple de tirage vous aura inspiré, il est bien sûr possible de le pratiquer pour soi-même … !

 

Publicités